Les bénévoles se sont mobilisé en mai et juin

Pendant  les mois de mai et juin, l’UNICEF Var a été présente dans 3 villes. Grâce à l’engagement de ses bénévoles, une collecte de plus de 1000 Euros au total !

La Garde : L’UNICEF et ses poupées frimousses étaient présentes à  IKEA La Valette pendant 2 semaines à l’occasion de la fête des mèresIKEA Mai 2016Ollioules : 21 associations, dont l’UNICEF,  ont participé à la 9ème édition de « Ollioules a du coeur ». Les enfants ont  été chaleureusement accueillis puisqu’un rallye-surprise leur était proposé avec le passeport « Ollioules a du cœur » qui leur a permis de gagner des gâteaux et des brochettes de bonbons après avoir répondu à des questions concernant chacune des associations présentes et dont les réponses se trouvaient sur les stands.

Ollioules a du coeurLa Londe les Maures : 4 jeunes lycéennes ont vendu leurs gâteaux pendant 4 dimanches au profit de l’UNICEF. Leurs sourires et leur bonne humeur ont donné un coup de gaîté au  marché du dimanche matin de la ville.

IMG_1342

Le réseau Ville Amie des Enfants se renforce dans le Var

En juin, 2 villes ont renouvelé leur engagement au programme de l’UNICEF Ville amie des enfants :

  • SANARY, ville amie depuis 2009 : le maire, Ferdinand Bernhard, a signé la nouvelle charte le 3 juin. Par cet engagement, la ville de Sanary poursuivra son action de mise en œuvre de la convention internationale des droits de l’enfant.  Le maire a précisé que les premiers postes du budget sur la commune étaient la culture et la jeunesse.
  • LA GARDE, ville amie depuis 2004 : le maire, Jean Louis Masson, a signé la nouvelle charte le 4 juin et a souligné que cet engagement permet de développer des actions en faveur des familles et des enfants, dans le cadre de la convention des droits de l’enfant. Depuis 2004, la mairie est très engagée dans les actions  avec les enfants en partenariat avec l’UNICEF Var.

VAE La GardeEt dorénavant, le Var compte une nouvelle Ville amie des enfants : SIX FOURS LES PLAGES. Le titre Ville amie des enfants a été attribué à la ville sur présentation de son dossier de candidature pour la période 2016-202 et le trophée  remis officiellement le mercredi 29 juin lors de la 12ème rencontre des Collectivités amies des enfants à l’Hôtel de Ville de Paris.

Six fours VAE

Grâce à ces renouvellements et nouveau partenariat le Var compte dorénavant 6 Villes amies des enfants.

Ni sains ni saufs

Image de prévisualisation YouTube

L’UNICEF France a publié « Ni sains, ni saufs, une enquête sociologique sur les enfants non accompagnés sur le littoral du Nord et de la Manche ». Les résultats de cette enquête sont sans appel et révèlent les nombreux dangers auxquels sont exposés en permanence les enfants non accompagnés qui vivent dans les bidonvilles et camps du Nord de la France.
Cette enquête inédite a été réalisée par les sociologues de l’association Trajectoires, spécialisée dans les diagnostics sociaux des populations vivant en bidonvilles en France. Elle a été conduite entre les mois de janvier et avril 2016 dans sept bidonvilles sur trois départements du littoral de la Manche (Calais, Grande-Synthe, Angres, Norrent Fontes, Steenvoorde, Tatinghem, Cherbourg).

Pour l’UNICEF, l’objectif était de faire émerger au cours de ces entretiens les besoins et les points de vulnérabilité des enfants non accompagnés afin d’élaborer des recommandations pour améliorer leur prise en charge à travers les dispositifs existants ou à créer.

À travers 61 entretiens menés de manière confidentielle et dans leur langue, avec des enfants et des adolescents non accompagnés âgés de 11 à 17 ans, originaires d’Afghanistan, de Syrie, d’Egypte et d’une dizaine d’autres pays, l’enquête s’attache à détailler les différents parcours migratoires et les motivations de ces enfants déracinés. La majorité des mineurs rencontrés ont eu recours à des passeurs. Pour se rendre en France, les sommes déboursées varient de 2 700 € à 10 000 €. Quelle que soit la technique choisie et le prix payé, la route demeure extrêmement dangereuse et l’expérience telle qu’ils la relatent, traumatisante. Leur temps de présence sur le littoral s’allonge : la durée moyenne de 5 mois augmente d’autant l’exposition à des risques accrus.

Arrivés en France, l’enquête montre que ces enfants sont en danger, dans tous les sites étudiés, en particulier dans les « petits » camps. Ils vivent en mode survie dans des conditions inhumaines. Leur santé physique et psychologique est affectée. Mais au-delà des conditions de vie dégradantes, ce sont les violences auxquelles ils sont exposées qui sont les plus préoccupantes : souvent contraints d’effectuer des tâches pour les passeurs, les enfants et les jeunes non accompagnés, de par leur fragilité, sont parmi les plus exposés aux violences. Les premières craintes exprimées dans les entretiens sont les violences exercées par les forces de police, les milices de civils et les passeurs ainsi que les agressions sexuelles pour les filles et les garçons. Ces situations mettent en évidence une série de violations au regard de la Convention relative aux droits de l’enfant, ratifiée par la France.

C’est pourquoi l’UNICEF France, en lien avec UNICEF UK et les ONG travaillant sur le terrain, propose 9 recommandations permettant d’assurer une réelle protection des enfants non accompagnés ainsi que l’application effective du droit à la réunification familiale.

L’Assemblée Générale de l’UNICEF France

L’Assemblée générale de l’UNICEF France s’est tenue les 9 et 10 juin à La Baule sous la présidence de Jean Marie Dru.
Ces 2 jours ont été très denses, dynamiques et les 250 salariés et bénévoles présents sont repartis avec des projets plein la tête !

IMG_0243Le Président a dressé un bilan tout en nuances :

En positif : tous les progrès et objectifs atteints par l’UNICEF. En exemple la baisse de moitié de la mortalité infantile en 20 ans, l’accès à l’eau potable pour 80% de la population mondiale, la baisse de 40% du retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans, la scolarisation de plus de 80% des enfants en âge de l’être à l’école primaire. « Nous pouvons nous réjouir des résultats, très encourageants. » Le Président a donc incité tous les bénévoles à communiquer le plus possible dans nos plaidoyer et actions de communication sur ces résultats positifs.

En négatif : « des engrenages tragiques ». 230 millions d’enfants sont privés de certificat de naissance, ce qui leur rend impossible toute scolarisation ou suivi médical. Le fléau de ce siècle : la malnutrition chronique (36% des enfants de moins de 5 ans d’Afrique de l’Ouest et du centre  en sont affectés. Et enfin, près de 200 millions d’enfants subissent les conséquences directes des catastrophes climatiques (sécheresse extrême, fortes inondations, etc.)

En conséquence, un programme nouveau est mis en place afin de diminuer les écarts entre les enfants d’une région à l’autre: le programme « Promesse de l’équité ». Aux 8 objectifs du Millénaire pour le Développement, ont succédé les 17 objectifs du Développement Durable (ODD), adoptés par les Nations Unies en 2015.
Enfin, le Président a mis en avant l’impasse dans laquelle se trouve l’Europe : il y a aujourd’hui dans le monde plus de réfugiés qu’il n’y en avait à la fin de la guerre, en 1945 ! 20000 enfants rejoignent l’Europe chaque mois, et 10000 d’entre eux, non accompagnés, auraient disparus en 2015. C’est pourquoi l’UNICEF agit en Europe de l’Ouest, mais doit être mandaté par les pouvoirs publics.

L’Assemblée générale a été l’occasion de présenter les nouveaux programmes qui vont être mis en place d’ici la fin de l’année et les outils qui leur seront associés afin de renforcer l’efficacité du réseau : les temps forts de l’UNICEF, un nouveau programme jeunes,  le développement toujours plus important du réseau VAE, un outil collaboratif à disposition des bénévoles, des formations renforcées, une nouvelle orientation du réseau de bénévoles.

Soigner protéger éduqer