Le Prix Littérature Jeunesse

imagePour la 2ème année consécutive, UNICEF France lance le Prix UNICEF de littérature jeunesse.
Pourquoi ? Par ce que la jeunesse est un formidable vecteur éducatif, mais aussi parce que les enfants sont les mieux placés pour promouvoir et défendre leurs droits.
Cette 2ème édition, parrainée par Maxime Chattam et soutenue par les Kids United, récompensera des ouvrages qui donnent une place particulière à la notion d’EGALITE. Égalité filles /garçons, égalité entre les enfants de territoires différents, égalité d’accès à l’éducation, la santé, les services, égalité des chances.
L’UNICEF appelle tous les enfants à voter pour leur livre préféré, par Internet ou dans une structure participante, du 15 mars au 15 septembre 2017. Une liste de 25 ouvrages, répartis par tranche d’âge est proposé.
Dans le Var, 3 structures se sont dores et déjà inscrites : Bibliothèque du Pradet, et 2 écoles élémentaires de Vidauban.
Les bénévoles UNICEF sont à la disposition des structures inscrites pour organiser des séances de lecture et accompagner les enfants dans leurs choix.
Les inscriptions peuvent encore se faire sur : https://my.unicef.fr/contenu/les-prix-unicef-de-litterature-jeunesse-2017

UNIDAY

uniday-2017-unicef_franceLe 31 mai 2017, enfants et jeunes se donnent rendez-vous pour montrer, valoriser et fêter leur engagement solidaire aux côtés de l’UNICEF au cours de la journée UNIDAY.
Comment?

• en présentant à leur ville, leur classe, leur association un projet mené dans l’année dans le cadre de leur engagement,
• en participant à un événement spécial au sein de leur accueil de loisir, leur école, leur université, leur ville, leur club sportif, etc. (grand jeu, exposition, conférence, débat, défi sportif…).
• en relevant le défi de prendre la parole sur une radio, de réaliser un article dans la presse locale, nationale, de faire un discours dans leur mairie…
L’engagement des jeunes à l’UNICEF France, qu’est ce que c’est ?

Ce sont déjà près 4 000 bénévoles Jeunes ambassadeurs, Étudiants, Campus ou volontaires en Service civique, engagés dans des Clubs UNICEF, des Antennes Campus ou de manière individuelle en tant que représentants des droits de l’enfant, à agir toute l’année partout en France.
Des kits d’animation créés par UNICEF France sont à disposition des établissements inscrits, ainsi que des affiches, du matériel de sensibilisation aux Droits de l’enfant.

3 villes se sont déjà inscrites dans le Var : Six Fours, Sanary, Ollioules.
Pour vous inscrire : https://my.unicef.fr/contenu/uniday-journee-de-lengagement-solidaire-des-enfants-et-des-jeunes

Un nouveau look pour AGIR

Infographie Vaccination 2017Tous les adhérents / donateurs vont trouver dans leur boite aux lettres le magazine AGIR publié par UNICEF France, avec un nouveau look.
Ce numéro est consacré à la vaccination et aux actions soutenues par l’UNICEF et les autres associations dans une centaine de pays. Outre l’achat de vaccins, l’organisation forme les agents sanitaires sur place et assure la logistique d’approvisionnement pour ne pas rompre la chaine du froid, indispensable à l’efficacité du vaccin. Chaque année plus de 100 millions d’enfants sont ainsi vaccinés dans le monde.
Voici le magazine en format électronique.UNICEF_Agir_OK

« My Unicef » dans le nouveau site internet « Le Monde des ados »

le-monde-des-adosLE MONDE DES ADOS, le magazine bimensuel des années collège édité par FLEURUS PRESSE, lance son nouveau site internet ! Cette plateforme web entièrement gratuite a pour vocation de se rapprocher des adolescents afin de les aider à mieux se connaître et à se construire, à vivre le mieux possible leur adolescence et à devenir des citoyens avertis.

 «myUNICEF », c’est le nom de la rubrique dédiée spécialement aux ados engagés dans le projet myUNICEF ! Cette rubrique contient des reportages sur les différentes actions menées par les 10-15 ans en France mais également des interviews de membres de l’UNICEF traitant des thématiques d’actualité en lien avec les enfants.

mondeado3Retrouvez ici l’interview de Raphaëlle, collégienne du 20ème arrondissement de Paris, qui organise des collectes de fonds afin d’aider les enfants à se faire vacciner.

Retrouvez ici le portait de Matthéo, membre actif et jeune journaliste du Club UNICEF de son collège dans le Morbihan.

Enfin, retrouvez ici des interviews exclusives de Sébastien Lyon, directeur général de l’UNICEF France qui parle des droits de l’enfant et de la situation des jeunes en Syrie.

L’UNICEF en France

Quelques nouvelles de l’UNICEF France

1/ Une campagne de communication a démarré le 20 novembre sur les écrans de TV : le spot publicitaire rappelle le combat mené par l’UNICEF en faveur des droits des enfants. Dans ce spot, ce sont les enfants qui nous interpellent, en rappelant qu’ils ne sont pas que des statistiques ! Une occasion de rappeler les résultats efficaces et concrets depuis 25 ans, mais aussi de rappeler les millions d’enfants qui attendent d’être éduqués, soignés, protégés. Le spot incite à faire un don : un don de 5 euros permet l’achat de 30 vaccins !
Image de prévisualisation YouTube

2/ L’astronaute français de l’ESA Thomas Pesquet est devenu Ambassadeur de l’UNICEF
Une double mission pour lui : 6 mois dans l’espace à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) jusqu’en mai 2017 – pour notamment mener des expériences scientifiques qui permettront d’améliorer les conditions de vie sur Terre… Mais également défense de la cause des enfants en tant qu’Ambassadeur de l’UNICEF France, sur des sujets tels que l’impact du changement climatique ou encore l’accès à l’eau potable. Il compte profiter d’interviews, de vidéos ou des réseaux sociaux pour attirer l’attention du public sur la situation des enfants dans le monde

3/ L’enquête « Ecoutons ce que les enfants ont à nous dire » a été réalisée pour la 3ème année consécutive auprès de 21 s de 6 à 18 ans, vivant dans toutes les régions françaises.
6 mois de consultation, 67 villes ont déployé la démarche dans leurs centres de loisirs,
930 enfantaccueils périscolaires et leurs écoles, le défi de la significativité a donc été une nouvelle fois relevé. Ce sont des enfants de tout âge, de toutes régions, mais encore de tous quartiers qui ont répondu aux 167 questions sur leurs droits. A noter que cette année, la majorité des répondants se sont exprimés via la plateforme internet.
Les résultats seront publiés le 29 novembre.
Dans l’attente de ces résultats, rappelons quelques chiffres affligeants pour la France :

Un petit rappel, bien triste de la situation des enfants en France :

  • Un million d’enfants pauvres
  • 19.000 enfants maltraités
  • quelque 240.000 enfants placés ou pris en charge
  • record des suicides des 15-24 ans.
  • 150 000 filles et garçons quittent chaque année le système scolaire sans aucune perspective
  • 15 000 ne suivent pas leurs cours alors qu’ils sont inscrits au collège ou au lycée et qu’ils n’ont pas encore 16 ans.
    couverture_consultation

 

U-Report, pour donner la parole aux jeunes

U-Report France est désormais ouvert ! Cette communauté de jeunes à travers le monde a été, à l’origine, développée par l’UNICEF Ouganda en 2011 et est maintenant disponible dans 23 pays.
U-Report, qu’est ce que c’est ?
Un outil numérique accessible sur tous les supports qui permet aux jeunes d’intégrer une communauté pour :

– s’exprimer,
– être informé
– et se mobiliser.
U-Report permet aux jeunes  de donner leur avis, et de le partager. C’est un moyen fantastique de comprendre les autres, leurs cultures, leurs attentes.
affiche-ureport

Grâce aux données collectées, l’UNICEF France se fait le porte-voix de ces jeunes et défend leur cause sur les enjeux clés de la jeunesse.
TOUS les jeunes peuvent accéder à U-Report et devenir U-Reporter !

Parlez en autour de vous, rejoignez la communauté !
Site Web : http://france.ureport.in/
Facebook :
UReportFrance
Twitter : @UReportFrance

 

Ni sains ni saufs

Image de prévisualisation YouTube

L’UNICEF France a publié « Ni sains, ni saufs, une enquête sociologique sur les enfants non accompagnés sur le littoral du Nord et de la Manche ». Les résultats de cette enquête sont sans appel et révèlent les nombreux dangers auxquels sont exposés en permanence les enfants non accompagnés qui vivent dans les bidonvilles et camps du Nord de la France.
Cette enquête inédite a été réalisée par les sociologues de l’association Trajectoires, spécialisée dans les diagnostics sociaux des populations vivant en bidonvilles en France. Elle a été conduite entre les mois de janvier et avril 2016 dans sept bidonvilles sur trois départements du littoral de la Manche (Calais, Grande-Synthe, Angres, Norrent Fontes, Steenvoorde, Tatinghem, Cherbourg).

Pour l’UNICEF, l’objectif était de faire émerger au cours de ces entretiens les besoins et les points de vulnérabilité des enfants non accompagnés afin d’élaborer des recommandations pour améliorer leur prise en charge à travers les dispositifs existants ou à créer.

À travers 61 entretiens menés de manière confidentielle et dans leur langue, avec des enfants et des adolescents non accompagnés âgés de 11 à 17 ans, originaires d’Afghanistan, de Syrie, d’Egypte et d’une dizaine d’autres pays, l’enquête s’attache à détailler les différents parcours migratoires et les motivations de ces enfants déracinés. La majorité des mineurs rencontrés ont eu recours à des passeurs. Pour se rendre en France, les sommes déboursées varient de 2 700 € à 10 000 €. Quelle que soit la technique choisie et le prix payé, la route demeure extrêmement dangereuse et l’expérience telle qu’ils la relatent, traumatisante. Leur temps de présence sur le littoral s’allonge : la durée moyenne de 5 mois augmente d’autant l’exposition à des risques accrus.

Arrivés en France, l’enquête montre que ces enfants sont en danger, dans tous les sites étudiés, en particulier dans les « petits » camps. Ils vivent en mode survie dans des conditions inhumaines. Leur santé physique et psychologique est affectée. Mais au-delà des conditions de vie dégradantes, ce sont les violences auxquelles ils sont exposées qui sont les plus préoccupantes : souvent contraints d’effectuer des tâches pour les passeurs, les enfants et les jeunes non accompagnés, de par leur fragilité, sont parmi les plus exposés aux violences. Les premières craintes exprimées dans les entretiens sont les violences exercées par les forces de police, les milices de civils et les passeurs ainsi que les agressions sexuelles pour les filles et les garçons. Ces situations mettent en évidence une série de violations au regard de la Convention relative aux droits de l’enfant, ratifiée par la France.

C’est pourquoi l’UNICEF France, en lien avec UNICEF UK et les ONG travaillant sur le terrain, propose 9 recommandations permettant d’assurer une réelle protection des enfants non accompagnés ainsi que l’application effective du droit à la réunification familiale.

L’Assemblée Générale de l’UNICEF France

L’Assemblée générale de l’UNICEF France s’est tenue les 9 et 10 juin à La Baule sous la présidence de Jean Marie Dru.
Ces 2 jours ont été très denses, dynamiques et les 250 salariés et bénévoles présents sont repartis avec des projets plein la tête !

IMG_0243Le Président a dressé un bilan tout en nuances :

En positif : tous les progrès et objectifs atteints par l’UNICEF. En exemple la baisse de moitié de la mortalité infantile en 20 ans, l’accès à l’eau potable pour 80% de la population mondiale, la baisse de 40% du retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans, la scolarisation de plus de 80% des enfants en âge de l’être à l’école primaire. « Nous pouvons nous réjouir des résultats, très encourageants. » Le Président a donc incité tous les bénévoles à communiquer le plus possible dans nos plaidoyer et actions de communication sur ces résultats positifs.

En négatif : « des engrenages tragiques ». 230 millions d’enfants sont privés de certificat de naissance, ce qui leur rend impossible toute scolarisation ou suivi médical. Le fléau de ce siècle : la malnutrition chronique (36% des enfants de moins de 5 ans d’Afrique de l’Ouest et du centre  en sont affectés. Et enfin, près de 200 millions d’enfants subissent les conséquences directes des catastrophes climatiques (sécheresse extrême, fortes inondations, etc.)

En conséquence, un programme nouveau est mis en place afin de diminuer les écarts entre les enfants d’une région à l’autre: le programme « Promesse de l’équité ». Aux 8 objectifs du Millénaire pour le Développement, ont succédé les 17 objectifs du Développement Durable (ODD), adoptés par les Nations Unies en 2015.
Enfin, le Président a mis en avant l’impasse dans laquelle se trouve l’Europe : il y a aujourd’hui dans le monde plus de réfugiés qu’il n’y en avait à la fin de la guerre, en 1945 ! 20000 enfants rejoignent l’Europe chaque mois, et 10000 d’entre eux, non accompagnés, auraient disparus en 2015. C’est pourquoi l’UNICEF agit en Europe de l’Ouest, mais doit être mandaté par les pouvoirs publics.

L’Assemblée générale a été l’occasion de présenter les nouveaux programmes qui vont être mis en place d’ici la fin de l’année et les outils qui leur seront associés afin de renforcer l’efficacité du réseau : les temps forts de l’UNICEF, un nouveau programme jeunes,  le développement toujours plus important du réseau VAE, un outil collaboratif à disposition des bénévoles, des formations renforcées, une nouvelle orientation du réseau de bénévoles.

Soigner protéger éduqer

La scolarisation de TOUS les enfants, grâce au LEGS

Unicef_Leg_Ban_300x250_Enfants_40

Il n’y a pas d’âge pour rêver à ce qu’on voudrait faire plus tard. En léguant une
partie de notre patrimoine, nous donnons à l’UNICEF les moyens d’agir sur le long terme et de relever dès aujourd’hui l’un des grands défi s de demain :

La scolarisation de tous les enfants.
Grâce à un legs de 5 000€, l’UNICEF peut fournir 26 « écoles en boîte », soit du matériel scolaire pour 26 enseignants et 1040 élèves.
En 2015, les fonds collectés issus des legs, donations et assurances-vie ont représenté plus de 11 millions d’€. Ensemble, nous devons continuer à faire croître cette ressource indispensable aux programmes de l’UNICEF.

En léguant une partie de votre patrimoine à l’UNICEF, vous offrez bien plus qu’une aide aux enfants. Vous leur offrez une chance d’aller à l’école, un meilleur départ dans la vie et plus que tout, un avenir.
Vous pouvez trouver les informations nécessaires dans le document Bulletin leg