COVID-19: Action contre la Faim et UNICEF France déploient des actions d’accès à l’eau et à l’hygiène

Alors qu’en France, la pandémie de COVID-19 représente un risque majeur pour les personnes en situation précaire, Action contre la Faim et UNICEF France, forts de leur expérience mutuelle à l’international, s’allient afin d’apporter un accès à l’eau, à l’hygiène et de renforcer la protection des personnes isolées, des enfants et familles vivant en habitat précaire, sur notre territoire.

 

Pour intervenir auprès des personnes qui n’ont pas les moyens d’appliquer les gestes barrières, Action contre la Faim, avec le soutien d’UNICEF France, va contribuer dans les prochains jours, à la mise en place de séances de sensibilisation aux gestes barrières en Ile-de-France auprès des populations les plus vulnérables. 1 350 kits d’hygiène seront également distribués pour répondre aux besoins des familles ou des personnes seules et des points de lavage des mains sont déjà installés lors des distributions alimentaires réalisées avec nos partenaires.

« Nous allons distribuer du savon, du gel hydro-alcoolique pour que les personnes les plus fragiles puissent appliquer les gestes barrières. Mais nous allons également apporter des produits d’hygiène de première nécessité comme du dentifrice, des biberons et des couches pour améliorer plus généralement les conditions sanitaires des personnes que nous allons aider » explique Hélène Quéau, Coordinatrice des projets d’Action contre la Faim en France.

Les premières évaluations d’Action contre la Faim montrent que les populations marginalisées vivant à la rue, dans des bidonvilles ou des squats n’ont généralement pas un accès à l’eau suffisant, digne et sécurisant, encore plus en période de confinement. 50 % d’entre eux n’ont un accès à l’eau qu’au travers de bornes incendies ou de fontaines publiques. Les dispositifs de lavage de main avec de l’eau et du savon sont souvent inexistants.

« Nous savons qu’au moins 40 % des personnes vivant en bidonvilles sont des enfants. Ils sont déjà vulnérables et le sont encore plus en pandémie. Nous allons leur permettre de se protéger avec l’accès à l’eau, mais nous allons aussi mettre en place un accompagnement sur la santé mentale avec une attention particulière sur la protection de l’enfance dans ce contexte. C’est une première pour UNICEF que d’intervenir dans un pays comme la France. Face à cette crise sans précédent, nous adaptons nos réponses », déclare Sébastien Lyon, directeur général d’UNICEF France.