L’Assemblée Générale de l’UNICEF France

L’Assemblée générale de l’UNICEF France s’est tenue les 9 et 10 juin à La Baule sous la présidence de Jean Marie Dru.
Ces 2 jours ont été très denses, dynamiques et les 250 salariés et bénévoles présents sont repartis avec des projets plein la tête !

IMG_0243Le Président a dressé un bilan tout en nuances :

En positif : tous les progrès et objectifs atteints par l’UNICEF. En exemple la baisse de moitié de la mortalité infantile en 20 ans, l’accès à l’eau potable pour 80% de la population mondiale, la baisse de 40% du retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans, la scolarisation de plus de 80% des enfants en âge de l’être à l’école primaire. « Nous pouvons nous réjouir des résultats, très encourageants. » Le Président a donc incité tous les bénévoles à communiquer le plus possible dans nos plaidoyer et actions de communication sur ces résultats positifs.

En négatif : « des engrenages tragiques ». 230 millions d’enfants sont privés de certificat de naissance, ce qui leur rend impossible toute scolarisation ou suivi médical. Le fléau de ce siècle : la malnutrition chronique (36% des enfants de moins de 5 ans d’Afrique de l’Ouest et du centre  en sont affectés. Et enfin, près de 200 millions d’enfants subissent les conséquences directes des catastrophes climatiques (sécheresse extrême, fortes inondations, etc.)

En conséquence, un programme nouveau est mis en place afin de diminuer les écarts entre les enfants d’une région à l’autre: le programme « Promesse de l’équité ». Aux 8 objectifs du Millénaire pour le Développement, ont succédé les 17 objectifs du Développement Durable (ODD), adoptés par les Nations Unies en 2015.
Enfin, le Président a mis en avant l’impasse dans laquelle se trouve l’Europe : il y a aujourd’hui dans le monde plus de réfugiés qu’il n’y en avait à la fin de la guerre, en 1945 ! 20000 enfants rejoignent l’Europe chaque mois, et 10000 d’entre eux, non accompagnés, auraient disparus en 2015. C’est pourquoi l’UNICEF agit en Europe de l’Ouest, mais doit être mandaté par les pouvoirs publics.

L’Assemblée générale a été l’occasion de présenter les nouveaux programmes qui vont être mis en place d’ici la fin de l’année et les outils qui leur seront associés afin de renforcer l’efficacité du réseau : les temps forts de l’UNICEF, un nouveau programme jeunes,  le développement toujours plus important du réseau VAE, un outil collaboratif à disposition des bénévoles, des formations renforcées, une nouvelle orientation du réseau de bénévoles.

Soigner protéger éduqer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.